Se poursuivent jusqu’au 29 septembre avec une variété d’événements pour le public Coup d’envoi des Journées du patrimoine mondial à l’occasion de la célébration du 10e anniversaire du Centre régional arabe pour le patrimoine mondial

C’est au Centre régional arabe pour le patrimoine mondial (ARC-WH) que les « Journées du patrimoine mondial » ont été lancées, dans la soirée de dimanche 25 septembre 2022, en présence de Son Excellence Cheikha Mai bint Mohammed Al Khalifa, présidente du Conseil d’administration du ARC-WH, Son Excellence Cheikh Khalifa bin Ahmed bin Abdullah Al Khalifa, président de l’Autorité de Bahreïn pour la culture et les antiquités, Heba Abdulaziz, directrice du ARC-WH, ainsi que de nombreux ambassadeurs, médias et personnes intéressées par les affaires culturelles au Royaume de Bahreïn.

Ces journées qui célèbrent le 10e anniversaire de la création du Centre régional pour le patrimoine mondial et le 50e anniversaire de la Convention du patrimoine mondial de 1972, se déroulent sur cinq jours, jusqu’au 29 du mois courant.

« En ce 10e anniversaire de la création du Centre régional arabe pour le patrimoine mondial, nous continuons à suivre notre rêve de faire du patrimoine culturel la boussole de la croissance et le développement de nos pays », a déclaré Son Excellence Cheikha Mai bint Mohammed Al Khalifa soulignant que le centre a accompli de précieuses réalisations grâce au généreux soutien du premier appui à l’œuvre culturelle, Sa Majesté le Roi Hamad bin Isa Al Khalifa, et grâce aux directives et à la vision perspicace de Son Altesse Royale le Prince Salman bin Hamad Al Khalifa.

Son Excellence Cheikha Mai bint Mohammed Al Khalifa a, également, insisté sur l’importance du partenariat stratégique entre le Centre, l’Unesco et les instances consultatives de la Convention du patrimoine mondial dans la sauvegarde et la préservation des sites arabes du patrimoine mondial, exprimant son souhait de voir les dix prochaines années fructueuses et riches en réalisations dignes du patrimoine culturel et des trésors naturels du monde arabe.

Dr Heba Abdulaziz a, de son côté, fait savoir que le Centre régional arabe pour le patrimoine mondial avait célébré son 10e anniversaire par le lancement de nombreuses initiatives et projets visant à rapprocher le patrimoine mondial des sociétés arabes, en particulier, des jeunes, soulignant l’importance du rôle que joue ce patrimoine dans le renforcement de l’identité locale, la dynamisation du développement durable et la promotion de l’économie nationale. Elle a indiqué que les Journées du patrimoine mondial offraient au public du Royaume de Bahreïn l’opportunité d’interagir avec plusieurs sujets en lien avec le patrimoine mondial sous un nouveau format proche de toutes les catégories.

Dans son allocution enregistrée à l’occasion du 50e anniversaire de la Convention du patrimoine mondial, le directeur du Centre du patrimoine mondial de l’Unesco, Lazare Eloundou Assomo, a affirmé que la Convention avait contribué à protéger les trésors du patrimoine de l’humanité pendant les cinq dernières décennies, notant qu’elle est, aujourd’hui, la convention de protection du patrimoine la plus importante au monde. Il a ajouté que la Convention du patrimoine mondial constituait un cadre important pour la coopération internationale dans le domaine de la sauvegarde du patrimoine, exprimant sa joie de la participation de plusieurs parties à cette célébration.

Le sous-directeur général pour la Culture de l’Unesco, Ernesto Ottone, a, lui, félicité le Centre à l’occasion de son 10e anniversaire rappelant que l’ARC-WH est un partenaire solide de l’Unesco. Il a fait référence au rôle efficace du Centre dans la facilitation de la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial dans les pays arabes à travers ses efforts pour la sauvegarde et la préservation du patrimoine, le renforcement des capacités, son expertise dans le domaine de la gestion et ses projets qui ont aidé à sauver les sites du patrimoine en péril à Beyrouth et dans l’archipel de Socotra au Yémen. M. Ottone a exprimé ses aspirations en termes de pérennisation du partenariat avec le Centre, en marge de la célébration du 50e anniversaire de la Convention.

L’exposition « Journées du patrimoine mondial » a été inaugurée au siège du Centre faisant, ainsi, découvrir aux visiteurs le rôle de la Convention du patrimoine mondial de 1972 dans la sauvegarde et la préservation de plus de mille sites à travers le monde, dont 88 dans le monde arabe, entre sites naturels, culturels et mixtes. Après l’inauguration de l’exposition, le Centre a lancé officiellement sa toute dernière publication : « Les sites du patrimoine mondial dans le Royaume de Bahreïn ».

Dans le cadre de l’initiative du Centre, lancée au début de sa 2e décennie – Arab Youth for Heritage #AY4H –, ont été annoncés les résultats du concours My Heritage ; durant lequel des jeunes de toute la région arabe ont présenté des courts-métrages mettant en évidence les liens humains avec les sites du patrimoine au sein desquels ils vivent. Sur les 217 candidatures reçues de 16 pays arabes, 127 ont atteint la phase des qualifications, et 28 films ont été produits, dont six films primés à savoir : « Qantara » (le pont) produit par Manar Alwane sur le site de Madain Saleh dans le Royaume d’Arabie Saoudite, « Kaâk w sokkar » (gâteau et sucre) sur le site de la vieille ville de Shibam au Yémen et son mur d’enceinte produit par l’équipe de (name), « Libye : Ghadamès » de Yassine Al Kilani sur le site de l’ancienne ville de Ghadamès, « Baït Al Tayr » (le nichoir) de Mustapha Al Baden sur le site « Terre des oliviers et des vignes – un paysage culturel dans le sud de Jérusalem – Battir dans l’Etat de Palestine », « Sanaa Al Qadima » (la vieille Sanaa) produit par l’équipe Diwan du Yémen et, « Barrouta » de Hajer Al Jaziri sur le site de Kairouan en Tunisie.

Après l’annonce des résultats du concours, le grand voyageur et aventurier malvoyant, Amar Latif, a donné une conférence sur son parcours durant lequel il a pu transformer la perte de sa vue en l’une des histoires les plus inspirantes au monde, en découvrant de nouvelles façons de voir le monde.

Les Journées du patrimoine mondial se poursuivent jusqu’au 29 septembre et incluent de nombreux événements et concours, des ateliers, des conférences et des visites. Plus d’informations ainsi que le lien d’inscription à l’événement sont disponibles sur le site web du centre régional www.www.arcwh.org ou sur les réseaux sociaux du Centre @ARCWH.

Le Centre régional arabe pour le patrimoine mondial a été créé en 2012 en vertu d’un accord entre le Royaume de Bahreïn et l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) en tant que centre de catégorie 2 placé sous les auspices de l’Unesco. Il est le seul en son genre dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Sa mission est de soutenir les efforts des États membres dans la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial et contribuer à la sauvegarde et à la préservation des sites du patrimoine mondial dans le monde arabe.