Activities

Atténuation de l’Impact des Ouragans sur les Plantes Endémiques et Menacées à Socotra – Phase I du Projet

L’ARC-WH apporte, depuis 2018, un soutien important à l’Autorité de protection de l’environnement (EPA) de Socotra, au Yémen, afin de mettre en œuvre une assistance internationale urgente financée par le Fonds du patrimoine mondial de l’Unesco et dont l’objectif est l’installation de deux pépinières pour la régénération de la flore endémique emblématique. Cette flore est menacée par les effets destructeurs des deux cyclones qui ont frappé l’île en 2015 et 2018, en plus des répercussions du surpâturage des chèvres et les projets de construction.  Le projet en cours est situé dans deux zones protégées montagneuses à Homhil et Fermhin ; toutes deux gravement endommagées par les cyclones et les ouragans.  Deux pépinières clôturées avec des systèmes d’irrigation ont été installées avec la participation active et la formation d’une équipe composée de membres de la communauté locale. L’équipe a installé les pépinières, collecté les graines et a fait pousser des plants, en plus d’être formée à la surveillance et à l’entretien des pépinières afin de permettre la régénération naturelle des espèces végétales menacées.  Le projet, actuellement à sa phase II, vise à achever la création des pépinières avec des systèmes d’irrigation performants et un système de suivi plus durable. Le projet a également franchi de nombreuses étapes d’une grande valeur ajoutée pour les moyens de subsistance de la communauté locale.  Pour la première fois dans l’histoire, la communauté locale vivant dans la région montagneuse de Fermhin a accès à de l’eau potable fraîche depuis que le projet a créé une connexion par canalisation à une source d’eau douce au Mont Scand. Les membres de la communauté locale ont désormais accès à de l’eau naturelle, qu’ils peuvet utiliser pour une consommation saine et pour l’agriculture.  Quelques membres de la communauté locale ont été engagés et formés à la surveillance et à l’entretien des pépinières afin d’en assurer la durabilité.  Mieux encore, des femmes de la communauté ont, pour la première fois, participé activement à ce projet.  Les femmes bénéficient aussi d’un financement, en étant formées et rémunérées pour leur travail dans les pépinières.  Elles sont également payées pour planter des plants dans leurs jardins privés, qui sont ensuite transférés dans la pépinière lorsqu’ils atteignent une certaine taille.  Les enfants de la communauté sont également impliqués dans le processus. Ils sont ainsi sensibilisés à l’importance de la protection de l’environnement et de la conservation de la biodiversité.  En outre, cela crée un sentiment d’appropriation du projet et de valorisation du travail entrepris au cours du processus de mise en œuvre et de suivi, menant à davantage de durabilité.  Grâce à la création d’une pépinière clôturée, la croissance d’autres espèces végétales importantes a été observée. Cela a été possible grâce aux clôtures qui ont créé une zone où les chèvres ne peuvent pas brouter. Cela permet aux plantes de pousser naturellement sans pâturage pendant leurs premières phases de croissance.  Certaines de ces plantes, comme l’Aloe Vera sont particulièrement importantes pour la communauté locale car elles servent de plantes médicinales.

Date

Jan 16 2018 - Oct 10 2019
Expiré!

Heure

8:00 am - 6:00 pm

Lieu

Yémen
16
Janvier 2018
10
Octobre 2019
08:00 AM - 06:00 PM
Yémen